La formation en IA dans l'enseignement supérieur

La mise en place de l’intelligence artificielle (IA) pour transformer et développer les entreprises nécessite la formation préalable d’actifs, aptes à travailler avec l’IA. La formation est donc un impératif pour répondre aux besoins qu’imposent les métiers liés à l'IA.


Vision

Former les jeunes et les actifs à développer, intégrer ou travailler avec l'IA est indispensable pour accompagner la transformation des métiers, des entreprises et de la société. Ce besoin en compétences liées à l’IA et aux métiers de la donnée concerne tous les niveaux de qualification :

  • Les spécialistes (chercheurs, data engineers, data scientists, etc.) pour positionner la France comme un acteur de premier plan en IA.
  • Les experts IA double compétence (IA et santé, IA et environnement, A et éducation...) pour développer les applications IA adaptées aux différents secteurs de l'économie.
  • Les professionnels du conseil (consultants en transformation numérique à base d’IA, délégués à la protection des données personnelles...) et de l’intégration informatique, nécessaires au déploiement de solutions d’IA par les entreprises à grande échelle.
  • Les professionnels aux qualifications intermédiaires (préparateurs et analystes de données, opérateurs de logiciels incorporant de l’IA, etc.) capables d’analyser et de manipuler les données.
  • Des actifs acculturés à l’IA pour leur permettre de donner leur plein potentiel dans les métiers transformés par l'IA.
  • Les citoyens afin de leur permettre de comprendre les enjeux et les possibilités de l'IA, et leurs éventuels impacts sur la société.

Objectifs

L'objectif est de construire une offre de formation globale et cohérente, intégrant le contour encore flou et évolutif des métiers futurs d’un secteur en émergence. Il est à la fois nécessaire de renforcer la capacité de formation d’experts de haut niveau de l’IA, de développer davantage les niveaux de formation intermédiaires, de créer une offre de formation tout au long de la vie en IA et de nouer des passerelles avec le système de formation professionnelle continue, en proposant une montée en compétences (up-skilling) ou des reconversions professionnelles (re-skilling) dans les métiers de l’IA et de la science de la donnée.  

C'est pourquoi, le Président de la République a fixé, lors du Global Forum on AI for Humanity d’octobre 2019, les objectifs principaux suivants pour l'Enseignement supérieur :

  • Doublement des promotions annuelles en masters en IA pour accroitre le potentiel haut niveau en IA et en double expertise ;
  • développement d’un niveau de formation intermédiaire en IA (licence professionnelle par exemple) ;
  • création d'un label permettant de repérer les formations en IA dans l'enseignement supérieur.

Actions clés

Il s'agit de nourrir les vocations par une découverte de l'IA au plus tôt et une structuration claire et lisible de l'offre de formation académique dans le domaine, tout en agissant pour réduire au plus vite le déséquilibre de genre dans les métiers de la science des données et de l’IA.

Il convient de former les futurs talents de l'IA et les professionnels dont le métier est impacté par l'IA. Cela afin de permettre à la recherche française et aux entreprises de trouver les compétences et les profils nécessaires à leur développement et de permettre, également, de positionner la France à un niveau de leader.

L'enseignement supérieur et la formation professionnelle n'échappent pas à une nécessaire transformation afin de favoriser, en particulier grâce à l'IA, la personnalisation des apprentissages (par exemple via les Learning Analytics), la massification de certaines actions (correction automatique, simulations...) et la facilitation de l'enseignement de certaines disciplines (en santé, par exemple).

Les formations peuvent concerner des informaticiens désireux d'acquérir une compétence IA (« re-skilling »), des experts métiers, des managers d'entreprise, des personnes en reconversion professionnelle (« up-skilling ») et peuvent prendre la forme de MOOC ou de diplômes d’établissement dispensés par les universités et les écoles d'ingénieurs notamment en cycles courts.  


Chiffres clés

  • 35 masters recensés en 2019 contre 19 en 2017, introduction à l'algorithmique de l'IA dans les programmes en informatique des classes préparatoires scientifiques
  • Augmentation envisagée de 5 000 étudiants en IA sur 5 ans en Chine et 200 par an au Royaume-Uni
  • Formation de 500 nouveaux enseignants en IA annoncée en Chine

Mis à jour le 16/03/2021

Partager